Genève-Paris, le 15 mars 2012. Les 8 et 9 mars 2012, l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a organisé la quatrième réunion “inter-mécanismes”, à l’invitation du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) à Genève (Suisse).

A cette occasion, les mécanismes et programmes internationaux et régionaux de protection des défenseurs des droits de l’Homme – opérant au sein des Nations unies, de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), du Conseil de l’Europe, de la Commission interaméricaine des droits de l’Homme (CIDH) et du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme de l’OSCE – rejoints par des représentants de l’Union européenne, de l’Organisation internationale de la Francophonie et d’ONG, ont discuté de la rédaction d’un rapport conjoint sur ​​les normes et recommandations existantes relatives à la protection des défenseurs des droits de l’Homme aux niveaux international et régional. La CIDH a proposé de jouer un rôle de coordination dans la rédaction du rapport, avec le soutien de l’Observatoire. Ce rapport s’inspirera du Commentaire de 2011 de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’Homme par la Rapporteure spéciale des Nations unies sur les défenseurs et du deuxième rapport de la CIDH sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme. Un tel document, le premier de ce genre, constituera non seulement un instrument utile aux défenseurs, aux Etats et aux autres parties prenantes concernées, mais démontrera également une unité d’approches entre les mécanismes.

Les participants ont également partagé leurs expériences et les leçons apprises quant aux possibilités de renforcer la coordination et la coopération entre les différents mandats de protection des défenseurs des droits de l’Homme existants. Des discussions concrètes ont notamment porté sur la façon de faire en sorte de garantir la responsabilité des auteurs de violations des droits de l’Homme à l’encontre des défenseurs, question centrale pour tous les mécanismes et programmes, afin de lutter contre l’impunité.

Les participants ont également échangé sur les principaux défis liés à la protection des défenseurs des droits de l’Homme en termes de liberté d’association, ainsi que sur les possibilités de coopération avec le Rapporteur spécial des Nations unies sur les droits d’association et de réunion pacifique, récemment nommé. Le droit de recevoir et d’accéder à un financement, y compris à un financement étranger, a notamment été discuté, reflétant des préoccupations renouvelées par les mécanismes quant aux restrictions imposées par les Etats à cet égard.

Ces questions devraient de nouveau être abordées lors d’une future réunion inter-mécanismes, qui sera organisée par l’Observatoire.

Pour plus d’informations, merci de contacter :

• OMCT : Delphine Reculeau : + 41 22 809 49 39

• FIDH : Karine Appy / Arthur Manet : + 33 1 43 55 25 18

Dejar un Comentario