Le rapport traite de la responsabilité des violations des droits de l’Homme commises par des acteurs non-étatiques. La partie introductive rappelle que la Déclaration sur le droit et la responsabilité des individus, groupes et organes de la société de promouvoir et protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales universellement reconnus s’adresse non seulement aux Etats et aux défenseurs des droits de l’Homme, mais aussi à tous les individus, groupes et organes de la société. Voir le rapport | Tous les rapports

Tags:
 

Laisser un Commentaire